Peinture : Amélie Vogel

Cités imaginaires et hasards de matière

"Construire une nouvelle poésie dans le rapport que l’homme entretient avec son environnement constitue l’objet de mes recherches. A l’aide de multiples techniques (huile mais aussi acrylique, collages, résines…), je construis villes et métropoles imaginaires, souvent immergées dans un vaste espace dénué d’horizon, éternel résistant de nos tentatives d’appropriation.

Je vais également chercher une beauté plus abstraite dans l’évocation d’un monde microscopique, organique et autonome, à l’instar de la série Emo, construite avec le hasard proposé par la résine Epoxy.

Ces approches diversifiées tentent de saisir une même essence : la vie qui palpite dans le lointain, mais aussi là, juste sous nos yeux."


Portfolio